Rechercher
  • Anaïs

Une reprise d'activité avec ou sans prise de conscience ?

Mis à jour : juin 22



En période de déconfinement, et en tant que prestataire extérieur pour des entreprises, je me pose beaucoup de questions.

La première étant :


"Comment rassurer mes clients sur des futures collaborations avec la problèmatique de la distanciation sociale et des déplacements ?"


Pas simple... Pour être claire, une grande partie de mon activité est demandée en présentiel. Je m'intègre aux projets, aux bureaux, aux équipes et aux humeurs de mes clients pour travailler mais aussi pour mieux comprendre l'écosystème et pouvoir créer (si possible) un lien, de la confiance, du partage, de l'humain en bref. Depuis le 17 mars, toutes (et absolument toutes) les propositions, discussions de missions UX / UI design en régie ont été gelées. Et j'en ai été très déçue de prime abord, mais nous avons tous été confronté à des déceptions en cette période, et c'est un moindre mal.


Heureusement, les clients qui me connaissent bien ne m'ont pas oubliés, et ont saisie l'opportunité du confinement pour faire avancer des sujets en suspens.

Preuve que, une fois la confiance établie, la question du travail en "remote" ou en "présentiel" n'est plus un problème.


A l'heure actuelle, pour ma part, je ne pense pas que ça soit raisonnable de repartir en mission en régie. Pour limiter les déplacements "compliqués" d'une part, et les points de contacts d'un autre.




Un choix de direction va s'imposer.

Depuis la reprise d'activité du 11 mai, je suis assez étonnée finalement de revoir circuler des propositions de mission ou d'embauche dans les locaux des entreprise.



Vous me direz, c'est tout de même bon signe, et c'est normal de vouloir continuer les projets. La crise sanitaire ne doit pas nous immobiles pour autant.

Mais doit-on continuer de faire "comme avant" ?


Dans mon entourage, il y a eu professionnellement des vrais prises de conscience et des réflexions sont en cours. Mon compagnon par exemple (responsable SI) a observé une conduite du changement qu'il n'aurait jamais crû possible dans son environnement quelques mois auparavent. Un changement de stratégie sur la façon de rééquiper les collaborateurs est en cours dans plusieurs entreprises de mes amis.

Mais il y a aussi clairement la question de la concentration d'activité ( et humaine) Parisienne et de sa bonne logique, qui est soulevée. Surtout à l'heure où le télétravail à dû faire ses preuves..


La reprise doit s'effectuer avec prudence, pas qu'une prudence sanitaire mais aussi une prudence de la bonne voie stratégique à prendre dès maintenant.

Des nouveaux enjeux vont apparaître, dont il faudra tenir compte. Les attentes et les usages des utilisateurs évoluent perpétuellement et bien souvent en relation avec un contexte et des prises de conscience.

Ceux qui sauront être réactifs face à ces nouvelles réalités, les entreprises qui feront évoluer leur parc et leurs outils informatiques, leur réseau et leurs méthodologies, vers un objectif de plus grande mobilité n'auront-elles pas un coup d'avance ?






Le travail à distance fantasme ou réalité ?

Toujours est-il, que pour l'instant c'est une encore une réalité.

Une réalité forcée, mais qui va peut-être influencer notre façon d'envisager les choses sur du plus long terme.


Pour ma part, je fais partie de ceux qui n'aime pas trop le télétravail. J'ai toujours aimé travailler en équipe et j'ai besoin de pouvoir couper entre mon univers "personnel" et "professionnel". Trouver le bon rythme et une hygiène de vie n'a pas été facile. Car oui, j'ai bien souvent commencé ma journée de travail en pyjama les cheveux sales, et si ça peut-être confortable ponctuellement, sur du long terme, c'est déprimant.


Bien maitrisé, je pense que le travail à distance propose des avantages certains. On pourrait imaginer, des locaux redimensionnés (avec un impact positif sur les charges), des transports moins encombrés, des temps de meilleures concentration et de prise de recul, mais aussi pourquoi pas une meilleure répartition de l'activité économique sur le territoire ?

Avec une bonne méthodologie de travail, des outils adaptés, des points de rencontre et des temps de présence régulier en entreprise, rien n'indique que cela soit impossible.


On a pû observer par exemple, pendant le confinement, l'explosion des prises de rendez-vous avec son médecin en vidéo conférence, ce nouvel usage sera-t-il oublié après ? Ou commencera t-il à entrer dans les habitudes ?


A nous donc, de savoir observer les tendances qui se profilent et de se donner l'opportunité de s'y adapter favorablement. Wait and see...


#déconfinement #repriseactivité #télétravail #conduiteduchangement #réflexion